Location de courte durée : une limite à 120 nuits par an ... Airbnb : la 1ère plateforme à se mettre

Mis à jour : 26 sept. 2018


En véritable formule gagnant-gagnant la location meublée de courte durée a le vent en poupe :

  • Pour le locataire, c’est pouvoir profiter d’une location moins onéreuse et plus pratique qu’une simple chambre dans un hôtel ;

  • Le propriétaire, de son coté, peut louer son appartement quand il le souhaite, pour une durée et un prix qu’il aura lui-même fixé.



Pour rappel, que-ce que la location meublée de courte durée ?


C’est le fait de louer un local meublé pour l’habitation dès lors que cette location est faite de manière répétée pour de courtes durées à une clientèle de passage qui n’y élit pas domicile.



Pourquoi une limite à 120 nuits par an ?


Face à l’augmentation importante de la location meublée de courte durée de nombreuses dérives ont été constatées : location illicite, voisinage dérangé, ainsi que la non-déclaration des revenus entre autres.


Pour pallier la colère montante des professionnels de l’hôtellerie mais également pour se mettre en conformité avec la législation, AIRBNB envisage de limiter la location d’une résidence principale sur Paris à 120 nuits par an. En effet, pour pouvoir faire de la location meublée de courte durée sans contrainte, celle-ci doit porter sur l’habitation principale.

Une résidence est considérée comme principale si elle est occupée plus de 8 mois par an. Ainsi, la location de cette résidence principale ne peut excéder 4 mois par année.

Cette nouvelle disposition s’inscrit dans le prolongement des mesures qui ont déjà été prises : envoie d’un rappel fiscal aux hôtes, et dès 2019 envoie à l’administration fiscale des revenus réalisés par ces derniers.



Et au-delà de 120 nuits par an ? Que ce passe-t-il ?


Au-delà de ces 120 nuits par an, pour faire de la location meublée de courte durée une déclaration doit être réalisée et une autorisation administrative peut également être nécessaire : c’est le cas notamment pour Paris et Lyon. Le non-respect de cette procédure administrative est lourdement sanctionné.

Attention, ces sanctions ne sont pas que théoriques : il existe une véritable chasse aux locations de courte durée illicite.



Société inscrite à l'Ordre des Experts-comptables de Rhône-Alpes

Nous retrouver

INELYS EXPERTISE

66 Quai Charles de Gaulle - Cité Internationale

69006 LYON

Tél : 04 81 11 01 00 / Fax : 04 81 11 01 01

​BUREAUX à PARIS / LYON / ANNECY et en SAONE ET LOIRE

 

Mentions légales

Copyright 2012 - INELYS EXPERTISE - Conception ESSENS CONSULTING - www.essens-consulting.com